Soumis par assosefa le mer 06/05/2020 - 17:38
Logo LEMAR Brest
Résumé

Depuis plusieurs années, différents sites de la côte Manche-Atlantique font face à l'apparition récurrente de blooms de Pseudonitzschia (PSN) responsable dans certaines conditions de la production d'acide domoïque (AD), neurotoxine amnésiante (Amnesic Shellfish Poisoning). L'AD se concentre de manière importante dans les bivalves filtreurs, rendant alors dangereuse leur consommation avec des conséquences sévères sur la santé humaine pouvant aller jusqu'à la mort. C'est le cas de la coquille Saint-Jacques (CSJ) qui contrairement à d'autres bivalves, se décontamine très lentement (Blanco et al 2002; Amzil et al 2006), obligeant alors la fermeture partielle ou totale de la pêcherie sur de très longues périodes (plusieurs mois à années). Il apparait donc important de mieux comprendre les raisons de la plus lente décontamination des CSJ en ASP par rapport à d’autres pectinidés, comme le pétoncle noir.

Ce projet de thèse vise donc à étudier les cinétiques de décontamination de la coquille Saint-Jacques; afin d’améliorer la gestion de l’activité de pêche et la gestion des ressources en période de crise suite à des efflorescences toxiques.

Un suivi sera effectué lors d’efflorescences de Pseudonitzschia (identifiées par le REPHY) dans trois zones régulièrement touchées : Bretagne, Baie de Seine et Pertuis-Charentais. Cette approche multi-sites sur un gradient latitudinal permettra éventuellement d’identifier des différences de contamination/décontamination associées à des conditions environnementales contrastées. Différents organes seront prélevés afin de quantifier la toxine par tissu, et d’effectuer le lien entre accumulation toxinique et physiologie des animaux. Cette seconde partie sera réalisée notamment par des mesures de paramètres écophysiologiques tels que les taux de filtration, assimilation et respiration. Des CSJ contaminées seront ramenées au laboratoire en conditions contrôlées afin de tester différents scénarios d’accélération de la décontamination à partir d’hypothèses de la littérature: 1) ajout de nourriture, 2) augmentation de la température (Blanco et al 2006), 3) apport de lumière et 4) apport de N-acetyl-cystéine (antioxydant) (Peña-Llopis et al 2014). En cas d’absence d’efflorescence durant le projet (peu probable), l’exposition en laboratoire ou le prélèvement de pectinidés dans d’autres zones (eg Galice, Blanco et al 2006) seront envisagés. Les connaissances acquises dans cette thèse seront nécessaires pour identifier des solutions de réduction de la contamination ou d’accélération de la décontamination.

Ce projet de thèse s’appuie sur un projet France Filière Pêche acquis, qui financera 50% de la bourse de thèse et les coûts de fonctionnement du projet de thèse. 

Description détaillée
Type d'offre