Soumis par assosefa le mer 04/05/2022 - 21:52
Logo LIEC
Résumé

L’évaluation du devenir et de l’impact des contaminants au sein des écosystèmes aquatiques représente un enjeu majeur en écotoxicologie. Le potentiel des composés pharmaceutiques à entraîner des effets néfastes sur les systèmes aquatiques, même à faibles concentrations, est devenu une préoccupation émergente. Si le devenir des principes actifs dans l’organisme après administration médicale ou vétérinaire, leurs cibles thérapeutiques, leurs effets secondaires et les interactions entre médicaments sont bien connus pour l’homme, la compréhension globale du devenir et des effets de ces composés pharmaceutiques chez les organismes aquatiques non-cibles, et en particulier les invertébrés, demeure encore très fragmentaire. Parmi les composés pharmaceutiques rejetés dans les systèmes aquatiques, ceux susceptibles d’avoir un effet sur la physiologie des organismes non cibles sont ceux qui
interagissent avec des récepteurs et autres protéines bien conservées au cours de l’évolution. Les psychotropes utilisés dans le traitement des dépressions et autres désordres neuropsychiatriques sont un exemple de composés dont les cibles moléculaires sont également présentes chez certains invertébrés. Toutefois, la présence de ces cibles ne signifie pas forcément qu’elles auront le même rôle fonctionnel chez ces espèces non-cibles, sous-entendant que ces composés pourront alors avoir des effets différents de ceux observés en santé humaine. Dans ce contexte de contamination émergente, les mollusques bivalves présentent notamment l’intérêt d’être capables d’accumuler de grandes quantités de contaminants présents dans la colonne d’eau, comme les composés pharmaceutiques. Les
quelques études écotoxicologiques sur bivalves montrent que ces substances peuvent avoir des effets rapides, même à de faibles concentrations.

Les études proposées dans le cadre du projet de thèse ont pour objectif général d’acquérir de nouvelles connaissances sur les interactions entre deux antidépresseurs (sertraline et paroxetine) et un antihistaminique (chlorphenamine, structure chimique similaire à la sertraline) et deux espèces de bivalves d’eau douce, Dreissena polymorpha et Dreissena r. bugensis. Des approches de pharmacocinétique pour étudier le devenir des composés dans les organismes (i.e. action de l’organisme sur un médicament), seront associées à des approches de pharmacodynamique (i.e. action exercée par un médicament sur l’organisme) pour évaluer les effets biologiques des expositions à différents niveaux d’intégration biologique (via notamment l’utilisation de méthodes en histologie, biochimie, immunologie, biologie cellulaire, et écologie). L’ensemble sera utile pour (i) comprendre la distribution tissulaire et la métabolisation de ces composés seuls et en mélange par les bivalves, et (ii) identifier les mécanismes d’action de ces composés sur les dreissènes.

Type d'offre